home | contact | En 

Espace client

Protection cathodique


Protection cathodique

La corrosion

 

La corrosion est le phénomène de dégradation d'un substrat métallique, sous l’action du milieu ambiant. Elle correspond au retour de la matière à son état le plus stable. Dans le cas du fer, par exemple, la forme stable dans la nature n’est pas le métal mais l’oxyde, c’est pourquoi une pièce en acier exposée sans protection à une atmosphère humide tend à se transformer en rouille (oxyde de fer hydraté).

Les phénomènes de corrosion sont généralement classés en deux grandes catégories :

» La corrosion électrochimique (ou corrosion humide)
» La corrosion à haute température (ou corrosion sèche)

Nos services se chargent de tout ce qui attrait au contrôle de la corrosion électrochimique pour laquelle la protection cathodique peut être efficace et ne concerne que les ouvrages enterrés ou immergés.

Cette catégorie représente d’ailleurs la grande partie des problèmes de corrosion rencontrés car liée à la présence de l’eau au contact des métaux. C’est le cas en particulier des environnements naturels, tels que les eaux douces, l'eau de mer ou les sols. C’est aussi le cas de la plupart des milieux liquides de l’industrie, ainsi que des gaz conduisant à des condensations liquides contenant de l’eau (seulement si l’eau est acide ou contient de l’oxygène dissous).

Dans les conditions de corrosion humide, il est rarement possible d’utiliser des revêtements avec des métaux nobles qui ne se corrodent pas, pour des raisons économiques. Le problème est donc de combattre la corrosion intrinsèque des métaux et alliages que l’on utilise. Il existe certaines méthodes contre la corrosion humide établies à partir des principes électrochimiques. D’autres méthodes consistent à isoler le métal de son environnement ou à utiliser des additifs chimiques en traitement de surface tels que les inhibiteurs de corrosion ou les bactéricides. Le succès de celles-ci dépend de la résistance chimique ou électrochimique des isolants et des additifs chimiques. Dans certaines situations il est parfois possible de rendre le milieu moins corrosif en agissant sur certains paramètres physico-chimiques tels que la température, le pH (alcalinisation), le dégazage …

Le choix de la méthode de protection n’étant pas aisé du fait qu’aucune méthode n’est universellement applicable, le choix se fait d’une part selon le milieu environnant, d’autre part, selon les considérations économiques. Ces dernières n’incluent pas seulement le coût initial de mise en œuvre, mais aussi le coût de la maintenance telle que le remplacement des parties corrodées et dans certains cas le renouvellement de la protection. Une des méthodes les plus utilisées industriellement est la protection cathodique qui s’avère généralement peu coûteuse et efficace sur une longue durée lorsque cette technique est maîtrisée et accompagnée d’une bonne connaissance des conditions environnantes.


Influence du milieu

Le seuil de protection cathodique dépend donc du milieu avec lequel l’équipement est en contact.
Il est toutefois difficile de définir théoriquement le seuil de protection cathodique d’un métal dans un milieu donné (impossibilité de tracer avec précision la courbe individuelle de polarisation anodique, calcul thermodynamique basé sur l’hypothèse d’équilibre de la teneur en cation métallique avec le métal dans le milieu corrosif). Les critères pratiques sont donc basés sur l’expérience pour contrôler la corrosion d’une surface métallique en transformant cette surface en la cathode d’une cellule électrochimique.

Le tableau ci après donne les domaines de potentiel généralement recommandés, pour différents métaux dans différents milieux (Source : Protection cathodique: guide pratique - Editions TECHNIP)

cathodique

Domaines de potentiels de protection préconisés


Afin de garantir une protection idéale des équipements métalliques, Les mesures de protection cathodique sont indispensables pour contrôler l’efficacité de l’installation existante, à cet effet nos services se chargent du contrôle périodique et du suivi des systèmes de la protection cathodique, un contrôle qui porte essentiellement sur les points suivants :

» Le fonctionnement correct et permanent des dispositifs produisant les potentiels d'immunité attendus,
» La mesure du potentiel du métal de la structure devant respecter les valeurs des recommandations
» La vérification du maintien de ce potentiel à des valeurs acceptables sur toute la surface du métal à protéger,
» Le contrôle et le suivi du débit de courant.

cathodique2Nous pouvons faire les différentes mesures en Protection Cathodique suivantes :

»
 Mesures ON
» Mesures ON / OFF
» Mesures sur témoins
» Mesures courants vagabonds
» Mesures courants alternatifs ( 30 enregistrements en 24h / j )
» Recherche de défauts
» Localisation de défauts
» Contrôle de l'efficacité
» Analyse des résultats
» Rapport de mesures...