home | contact | En 

Espace client

magnetoscopie


Contrôle Magnétoscopie

Contrôle Magnétoscopie (MT)


La magnétoscopie est une technique de contrôle non destructif qui consiste à créer un flux magnétique intense à la surface d’un matériau ferromagnétique.

Lors de la présence d’un défaut sur son chemin, le flux magnétique est dévié et crée une fuite qui, en attirant les particules (colorées ou fluorescentes) d’un produit révélateur, fournit une signature particulière caractéristique du défaut.

Le contrôle magnétoscopique permet donc de détecter des défauts débouchant (obstrués ou non) et sous - jacents sous la surface.

Cet examen consiste à soumettre une pièce à l'action d'un champ magnétique jusqu'à sa saturation ; ce champ se trouve dévié s'il trouve un obstacle sur son parcours ; si cet obstacle est proche de la surface, les lignes de force du champ peuvent sortir à l'extérieur de la pièce en créant à l'endroit du défaut une sorte de mini aimant sur les pôles duquel peut s'accumuler une poudre magnétique très fine (utilisée à sec ou en suspension dans un liquide).

Pour être révélés, les défauts doivent être perpendiculaires aux lignes magnétiques (ils sont indécelables lorsqu'ils sont parallèles aux lignes de champ).

Les pièces peuvent être aimantées par passage de champ ou par passage de courant.

Le contrôle des charpentes métalliques fait essentiellement appel à la première méthode. On utilise généralement un électro-aimant mobile en forme de U, dont les pièces polaires sont articulées, posé au contact de la pièce, en fer à cheval au dessus de la soudure à examiner. Dans la mesure où l'on ne connaît pas a priori l'orientation des défauts, la zone soumise à examen doit faire l'objet d'une exploration faisant prendre successivement aux pôles des positions à 90° l'une de l'autre.

Avantages

» 
Simplicité,
» Rapidité (plus rapide que le contrôle par ressuage)
» Facilité de détection des défauts débouchants et sous-jacents (2 mm environ) ; les défauts peuvent être matés ou obstrués.
» Très bonne sensibilité de détection des défauts « plans » (créant une grande discontinuité du champ) ; exemple : fissures.


Inconvénients

»
 Détection moyenne des défauts non linéaires,
» Pas de trace du contrôle (hors PV),
» Risque de bruit de fond parasite si le cordon présente trop d'irrégularités de surface .
» Impossibilité de détecter des défauts en profondeur (> 2 mm de profondeur).
» Démagnétisation obligatoire après contrôle.
» Examen exclusivement applicable aux matériaux ferro magnétiques. Les aciers inoxydables austénitiques sortent donc du champ d'application de ce contrôle.

  • 1.jpg
  • 2.jpg
  • 3.jpg
  • 4.jpg